dimanche, décembre 4

La puce A12 Bionic est si puissante qu’Apple pourrait cesser d’utiliser les puces Intel sur MacBook d’ici 2020-2021.

315

Les performances impressionnantes de la puce A12 Bionic que l’on trouve sur l’iPhone XS / XS Max et bientôt aussi sur l’iPhone XR, ont amené beaucoup à comparer ses performances avec celles des ordinateurs de bureau.

A lire également : Le premier smartphone zoom 10x sans perte de l'OPPO à arriver au T2 2019

Les rumeurs selon lesquelles Apple et d’autres fabricants de PC passeront à des processeurs basés sur ARM pour leurs lignes d’ordinateurs portables circulent depuis un certain temps déjà.

Maintenant, le célèbre analyste d’Apple, Ming-Chi Kuo, a mis une date sur la table où nous avons pu voir un MacBook basé sur un processeur série A.

A voir aussi : Adobe à publier la version complète de Photoshop pour iPad en 2019

Selon Kuo, Apple considère 2020 ou 2021 comme l’année où il abandonnera les processeurs Intel. L’entreprise a déjà commencé à utiliser ses propres puces dans ses ordinateurs portables, grâce aux puces de sécurité T2.

Les propres estimations d’ARM suggèrent également qu’ils pourraient surperformer les produits Intel dans quelques années, ce qui correspondrait bien aux prévisions de Kuo.

De plus, Kuo prévoit que l’entreprise utilisera également ses puces pour son ambitieux projet d’autopropulsion.

Le type d’expérience de conduite autonome auquel Apple aspire peut nécessiter des processeurs 3 ou 5 nm de série A, et Kuo prévoit qu’ils seront prêts d’ici 2023. | Source : 9to5mac