jeudi, mai 19

Comment financer l’achat d’un ordinateur de travail ?

3

Pendant les périodes de croissance, l’achat de nouveaux matériels est souvent indispensable pour offrir de bons services. Il permet d’être plus performant et de proposer un travail de qualité. Si vous avez besoin d’un ordinateur de travail, sachez qu’il existe plusieurs alternatives pour l’acheter en toute simplicité.

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est l’une des meilleures alternatives pour financer l’achat d’un ordinateur de travail. Il est fréquemment accordé à toute personne voulant financer l’achat de biens de consommation. Dans certains cas, vous êtes obligés de préciser le bien à acheter lors de la soumission de votre dossier. On parle du crédit affecté, et vous êtes tenus de fournir des justificatifs d’achat.

A lire aussi : Le Samsung Galaxy S10 a une option pour cacher le trou de caméra avant avec un cadre virtuel.

En outre, vous pourriez opter pour un crédit non affecté. Ce type de prêt vous permet d’utiliser votre argent sans avoir à fournir d’informations relatives à vos achats. Quelle que soit l’option privilégiée, le montant alloué peut atteindre 75 000 €. Vous avez donc plus de chances d’avoir la somme nécessaire pour l’achat de votre ordinateur de travail.

Parlant des taux d’intérêt, notez qu’ils peuvent varier selon la nature du crédit. Le taux appliqué pour un crédit non affecté est plus important que celui appliqué pour un crédit affecté. Avant l’octroi du prêt, le prêteur est tenu de vous donner des informations claires concernant ce taux, le montant total dû, les mensualités, le coût de l’assurance emprunteur, la durée du contrat, etc.

A découvrir également : Le Samsung Galaxy Fold laisse un petit espace dans la zone de la charnière lorsqu'il est fermé.

Le financement sur fond propre

Le financement sur fonds propres ou encore l’« autofinancement » est une excellente solution pour financer l’achat de son ordinateur de travail. Si vous avez votre micro-entreprise ou êtes auto-entrepreneur, vous pourriez puiser dans la trésorerie. Étant donné que vous n’aurez pas à payer d’intérêt, il est évident que vous ferez plus d’économie.

L’ordinateur que vous achetez dans ce cas vous appartient exclusivement. Vous avez la possibilité de le revendre quand vous le voudrez. Ce qui n’est pas le cas lorsque vous souscrivez pour un crédit à la consommation.

Cependant, cet achat peut avoir un impact négatif sur votre travail. Si le coût de l’achat est trop élevé, vous aurez du mal à régler les autres factures. Il est donc important de prendre ces dispositions avant d’entreprendre un tel projet. Notez qu’en fiscalité, l’achat sur fonds propres n’est vraiment pas avantageux. Vu qu’il n’y a pas de taux d’intérêt à solder, vous ne pourrez déduire d’intérêt financier de votre taux imposable.

Le crédit professionnel

Pour les auto-entrepreneurs ou les responsables de micro-entreprise, le crédit professionnel est la meilleure solution pour l’achat d’un ordinateur de travail. Le principe de ce type de prêt reste le même que celui de la plupart des crédits. Vous aurez la possibilité de déduire les intérêts de la banque de votre impôt sur le bénéfice.

Le crédit professionnel favorise un tant soit peu la croissance de vos activités. L’emprunteur conserve son capital et ne paie que de petites mensualités. Il a donc plus de ressources pour mener à bien ces différents travaux et augmenter son chiffre d’affaires.

Cependant, les prêts professionnels sont difficiles à obtenir. Vous devez présenter un dossier très convaincant, ce qui vous nécessitera du temps et un bon accompagnement. La pertinence de votre dossier aura un impact sur la négociation des mensualités, et du montant alloué. Le but étant de convaincre la structure prêteuse de votre capacité à rembourser. Notez que les banques pourraient vous demander une garantie ou une caution personnelle avant d’octroyer le prêt.

Les subventions et les aides

On compte à ce jour plusieurs aides et subventions pour l’achat d’ordinateur. Elles peuvent être accordées par les communes, par les régions ou par l’État. L’obtention de ces prêts nécessite généralement plus de temps, mais ils sont bien plus avantageux.

Il existe par exemple le prêt équipement informatique de la CAF, destiné aux foyers. Le montant alloué pour ce crédit varie souvent de 500 € à 600 €. Vous pourriez également opter pour le Microcrédit portable ou le Microcrédit social. En ce qui concerne les prêts régionaux, chaque région décide de sa politique.